T I E N S . V O I L À . D U . B O U D I N !*

(*ho! here comes some blood sausage! slow food... fast et autres recettes foodingues!)

17 juillet 2009

Le Tour

1_2
En ce mois de juillet, les températures atteignent 45 °C et nous ne rêvons que de rentrer en France, goûter un peu de douceur estivale et de verdure bourguignonne.
Heureusement, il y a le Tour de France.
Haaaa!... le Tour de France a la télé, c'est toute la poésie de l'hexagone là où on ne l' attend pas. Alors que s'égrainent des kilomètres de caravanes, de mobil-homes et de gentils spectateurs rigolos avec des grosses mains publicitaires ou des déguisements un peu cocasses, la croûte du gratin journalistique se fend de commentaires de grande qualité. Au fil du paysage on apprendra par exemple que l'alimentation bovine se compose principalement de tourteaux de colza: whaou! Ou encore que le lac artificiel en bas de la côte contient plusieurs millions de mètres cubes d'eau (pfiou, ça fait quand-même un drôle d'effet!). D'ailleurs, si on a bien écouté toute la partie culture et qu'on répond a la question Moulinex en bas de l'écran, on peut gagner un superbe "lot ménager" (radiateur électrique, batteur a oeufs, tuyau de poêle, etc).
Et puis le Tour ne serait pas le Tour sans une bonne dose d'humour, et là, les commentateurs sportifs n'y vont pas de main morte! Ils font plein de jeux de mots vraiment poilants avec les noms des coureurs, par exemple. Alors, Andy Schleck devient Andy Scleck-Sans-Provision et Lance Armstrong, Lance Legstrong. Quelle marrade!
Sport, Culture, Générosité, Rire, Emotion (ca, c'est quand y'en a un qui tombe), c'est tout ca le Tour de France. Et à la maison, justement, c'est sacré. Alors quand les coureurs s'élancent, y' a Papa qui confisque les télécommandes et qui passe en mode couplé "cerveau reptilien/ France 2"; les yeux rivés sur l'écran, hypnotisé par le paysage qui défile, allongé et immobile, sa tête est penchée sur le côté pour permettre l'écoulement de la bave sans risque d'étouffement, ses petits poings serrés sur les manettes, les pattes arrières donnant de petits coups de pédale dans le vide de temps en temps. Ca ne dure que 4 heures mais je suis contente parce qu'il y en a au moins un que j'ai réussi a occuper par cette chaleur.
La recette du jour sera donc une recette "spéciale Tour", façon menu à 10 Euros-boisson comprise (les tables en extérieur sont réservées à la clientèle, merci de ne pas apporter son casse-croûte").
Voici les bien nommées noix de porc à la Tourangelle, une recette que ma mère a cuisinée si souvent pour les amis de passage qu'elle avait fini par être rebaptisée " Menu à 80 Francs". C'est simple, robuste, sans chichi, bref, vraiment chic.
......................................................................................................................................................................................

Noix de Porc Tourangelles


Dans un plat, mettre un grand verre de bière, 2 cuillères à soupe de moutarde, 3 oignons, 12 pruneaux et 150 grammes de lard en morceaux. Saler et poivrer. Prendre des noix de porc dans du filet désossé (en faire couper deux par personne), les mettre dans le plat et faire cuire 40 minutes au four à 210 °C. Au moment de servir, ajouter 3 ou 4 grosses cuillerées de crème fraîche et servir avec du riz.

Posté par le boudin à 20:31 - plat - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Salut à toi !!!

    La Tourangelle que je suis te salue, et va honorer ta recette.
    Poilant ton blog.... le récit de ta 3eme grossesse vaut son pesant de cacahouètes !!!!
    Je reviendrai lire plus tard, pour le moment je vais vaquer au repassage.... !!!!

    Posté par amaryves, 24 juillet 2009 à 16:16
  • Tiens, une recette estivale parfaite pour se réconforter sous le ciel du nord de France gris et pluvieux cette semaine...

    Posté par Ciorane, 24 juillet 2009 à 21:47

Poster un commentaire