T I E N S . V O I L À . D U . B O U D I N !*

(*ho! here comes some blood sausage! slow food... fast et autres recettes foodingues!)

25 juillet 2009

Ma vie trépidante de top-model et des gonzo-sobas

1

Après ma fulgurante carrière de top-model, la vie a repris son cours. Mais les effets de la célébrité (ainsi que des aigreurs d'estomac) ont insidieusement laissé sur moi l'empreinte irrémédiable du manque de sommeil, des cernes venant abîmer mon teint de pêche légendaire.
Secret de top N°3 (après le riz au lait et le pâté de foie, donc): la crème hémorroidaire en application contour des yeux.
(c'est moi ou ce blog va a vau-l'eau?)

J'envoyai donc mon cher époux à la pharmacie, quérir de son pas guilleret un tube de "Pwipawachieune Etche" (au cas où il ait su ce qu'était la Préparation H, en le prononcant en anglais, je ne risquais rien), ayant trop la honte de le demander moi-même (car qui souhaite affronter le petit rire narquois du pharmacien: "Mais oui, c'est ca, c'est pour vos yeux... Hinhinhin!")

Je précise qu'il s'agit de l'ancienne formule a l'huile de foie de requin (écologique, donc, puisque "dolphin friendly"), celle qui a un haut pouvoir tuméfiant réactif sur peaux sensibles.

Un jour que je déjeunais avec mon amie M, celle-ci me félicita pour ma mine resplendissante, et comme toute fille qui se respecte, elle voulu connaître immédiatement le nom du remède miracle. En bonne copine, je lui dévoilais le secret: point de crème aux actifs de caviar vendue à prix d'or! Pour retrouver un regard de braise, rien de tel qu'un masque au gorgonzola...

En tout cas, les sobas roquette-gorgonzola sont tout aussi efficaces sur les cernes (quoique pas en application locale, naturellement).
....................................................................................................................................................................................

Gonzo-soba  (nouilles de sarrasin à la roquette et au gorgonzola selon adaptation d'une recette d'Annie Bell.)

Cette recette est une variante de la version italienne aux épinards et pâtes classiques. Comme le goût du sarrasin est plus corsé, la roquette, avec sa saveur poivrée convient mieux.

Pour 4 personnes:

- 400 g  de soba

- 200 g de gorgonzola

- 100 g de mascarpone

- 1 gousse d'ail

- 200 g de roquette

- sel, poivre, piment d'espelette, huile d'olive et parmesan râpé

Faire cuire les sobas dans un grand volume d'eau pendant le temps indiqué sur le paquet.

Pendant ce temps, mettre le mascarpone dans une casserole et le liquéfier sur feu doux. Y ajouter le gorgonzola coupé en morceaux, du sel, du poivre et une pointe de piment de cayenne. Faire fondre le gorgonzola en remuant de temps en temps.

Dans une poêle, faire chauffer une cuiller d'huile d'olive et faire revenir l'ail haché. Faire sauter ('tomber") la roquette rapidement. Ajouter la sauce au gorgonzola et réserver.

Egoutter les sobas et servir immédiatement avec la sauce, accompagnée de parmesan râpé.

Posté par le boudin à 08:57 - pâtes - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire