T I E N S . V O I L À . D U . B O U D I N !*

(*ho! here comes some blood sausage! slow food... fast et autres recettes foodingues!)

07 mai 2008

Soupe glacée de Betteraves au Beurre de Cacahuète

soupe_glac_e_beets___peanuts

Un vent frais de modernisme a soufflé sur le Vatican: Sa Sainteté le Pape Benoît XVI vient de réactualiser la liste des pêchés capitaux. Je pousse un grand ouf de soulagement : ne figure plus sur la liste la lecture de LA référence de l’Ars Nova. En effet, les 7 volumes du Speculum Musicae de 1321, rassemblant la théorie musicale du Moyen-âge (dans un système de notation plus clair, mesuré et strict et apportant d’infinies possibilités tant sur le point de vue technique et pratique que théorique et, qui plus est, a permis à la masse profane d’exercer la musique avec plus de facilité) ressortent à la publication! Enfin!

En revanche, parmi les nouvelles entrées, nous trouvons les atteintes à l’environnement.
Or mon frère aîné, un born-again écolo, vient de m’envoyer le Zerofootprint Calculator (dont il est en train de mettre au point la version européenne) pour mesurer l’impact qu’a notre mode de vie sur l’environnement.
Généralement, quand on habite à Doubaille comme moi, c’est pas bon: toutes les maisons ont la clim pour ne pas fondre au-dessus de 50°C et les fruits et légumes, ne poussant pas dans le désert, sont importés a grand coups de charter. Mais bon, je fais mon calcul, assez confiante, comptant gagner des points avec mon potager de bord de fenêtre, mon tri ultra-sélectif, mon compost, mon alimentation bio et mon absence de permis de conduire. Et puis j’ai calculé pour ma moitié –et pas la meilleure, sur ce coup-là.
Ma moitié, donc, passe son temps à bord d’un avion.
Bilan total par an: 100 tonnes de CO2.
Le cochon.
Le logo du zerofootprint calculator est une jolie petite empreinte d’homo Sapiens. Moi, je visualisais volontiers ma petite famille ne laissant de ses délicats petons, qu’une trace que le vent efface… Il n’en est rien. Le genre d’empreinte que laisse ma moitié, c’est plutôt celle d’un 45 fillette à crampons et bouts coqués qui vient piétiner un parterre de violettes dans un sous-bois, qui racle la terre coincée dessous sur un tronc d’arbre et – se saisissant d’un mignon écureuil qui passait par-là, donne un dernier coup de polish sur le cuir.
Alors, non, mon Amour, pour répondre à ta question, on ne gagne rien quand on a explosé le score du footprint. C’est super pêché!
Quoi? Rentrer cet été voir ta mère en France? Mais t’es fou! Tu veux tous nous envoyer griller en enfer, ma parole!

Bon, une recette écolo pour se racheter une conduite, et pour ceux qui se demandaient, la gourmandise ne serait pas un pêché! Une traduction plus appropriée des textes anciens serait la gloutonnerie! En tout cas c’est ce qu’affirme une association « De la question gourmande » sous le couvert de Lionel Poilâne qui a publié la Supplique au pape pour enlever la gourmandise de la liste des péchés capitaux.

......................................................................................................................................................................................

Soupe glacée mi-crue de carottes et betteraves au miso et beurre de cacahuète

Inspirée d'une sauce pour crudités d'un Elle à Table, le mariage de la betterave et du beurre de cacahuète est divin...

Pour 6 personnes:

- 2 c. à s. d'huile d'olive
- 2 gousse d'ail
- 1 doigt de gingembre frais
- 2 grosses betteraves crues
- 1 carotte
- 1 c. à s. de miso de riz
- 3 grosses c. à s. de beurre de cacahuète
- 2 citrons verts
- quelques brins de coriandre fraîche

Hachez l'ail et le gingembre. Lavez et épluchez les betteraves et coupez-les en gros dés.
Dans une casserole, faîtes chauffer l'huile d'olive et ajoutez-y l'ail et le gingembre. Faîtes-les revenir à feu doux sans les laisser se colorer puis ajoutez les betteraves. Couvrez d'eau et laisser frémir à feu doux environ 20 min ou jusqu'à ce que les betteraves soient cuites. Ajoutez le miso, et le beurre de cacahuète puis mixez avec un mixeur plongeur et rallongez au besoin avec de l'eau si la soupe est trop épaisse.
Lavez et épluchez les carottes puis râpez-les et versez-les dans la soupe.
Laissez refroidir et placez dans un récipient 1 heure au moins avant de servir.
Au moment de servir, ajoutez le jus des citrons, mélangez et décorez de quelques brins de coriandre.

(tiens, voilà du boudin! slow food... fast et autres recettes foodingues)


Commentaires

    Hummm ! ça à l'air délicieux tout ça !!!

    Posté par celiane82, 07 mai 2008 à 16:02
  • merci celiane! A bientot j'espere...

    Posté par emmalix, 08 mai 2008 à 07:20

Poster un commentaire